Imprimer ce chapitre

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

 

L’AA désigne les types d’états de surfaces par des codes ; par exemple, dans son document « Designation System for Aluminum Finishes », le code AA-M12-C22-A44 (ou A31) signifie :

AA : Aluminum Association ;
M12 : état tel qu’extrudé ;
C22 : plongée dans un bain décapant (hydroxyde de sodium) ; médium mate ;
A44 : coloration électrolytique de pigments inorganiques, par exemple, bronze (classe 1, finition robuste) ;
A31 : classe 2, finition standard. Le dépôt des pigments est suivi par un bain bouche-pores.

 

Les revêtements de surface de l’aluminium doivent normalement être conformes aux normes suivantes pour chaque essai :

·        Brillance : ASTM D 523-67 ;
·        Adhérence : ASTM D 3359-B ;
·        Test de pliage : ASTM D 522 ;
·        Test d’impact : ASTM D 2794-69 ;
·        Dureté : ASTM D 3363074;
·        Résistance au brouillard salin : ASTM B 117 (D 714 / D 3359) ;
·        Résistance á l’humidité : ASTM D 2247-68 ;
·        Résistance à l’abrasion : ASTM D 968 ;
·        Rétention de couleurs, intempéries : ASTM D 2244 ;
·        Résistance au farinage : ASTM D 659 ;
·        Résistance aux alcalis, mortier : ASTM C 207 ;
·        Résistance à l’érosion : ASTM B 287-74 ;
·        Rétention de lustre et de couleur : ASTM G 53 / D 523 ;
·        Résistance á l’humidité : ASTM D 1735-60 ;
·        Weather-ometer : ASTM D 822-60.

 

Revêtement émaillé : aluminium

Deux types de peintures sont disponibles, soit par application liquide ou à l’aide de poudre, telle que les poudres de polyester.

 

Les revêtements émaillés pour aluminium et acier doivent être certifiés par les fabricants du métal ouvré au moyen d’essais effectués par un laboratoire indépendant et satisfaisant aux exigences suivantes :

  • l’épaisseur du revêtement émaillé ne doit en aucun point être inférieure à 20 µm ;
  • aucune partie de l’émail ne doit être enlevée à l’essai au ruban adhésif à la suite d’une exposition à des conditions d’humidité élevée ;
  • après que le revêtement a été soumis aux intempéries, les indices de farinage, de fissuration et de cloquage ne doivent pas excéder l’indice ASTM 8 ;
  • après un essai au brouillard salin, il ne doit y avoir aucune trace de corrosion ou de cloquage dans les stries ;
  • à l’essai au ruban adhésif visant à déterminer l’adhérence, il ne doit pas y avoir d’écaillage de plus de 5% du revêtement émaillé.

Les revêtements pour les surfaces fortement exposées doivent être de type 1 et notamment être conformes à la norme :

  • AAMA 2605, Voluntary Specification, Performance Requirements and Test Procedures for High Performance Organic Coating on Architectural Extrusions and Panels.

Les revêtements pour les surfaces modérément exposées doivent être de type 2 et notamment être conformes aux normes :

  • AAMA 2603, Voluntary Specification, Performance Requirements and Test Procedures for Pigmented Organic Coatings on Extruded Aluminum Architectural Extrusions and Panels.
  • CGSB 1-GP-300.

 

Revêtement anodisé

L’anodisation de l’aluminium doit être conforme à l’une des deux normes suivantes :

  • AAMA 611: Voluntary Specification for Anodized Architectural Aluminum;
  • AAMA 612: Voluntary Specification, Performance Requirements,and Test Procedures for Combined Coatings of Anodic Oxide and Transparent Organic Coatings on Architectural Aluminum.

Elle doit de plus être certifiée par le fabricant du métal ouvré au moyen d’essais effectués par un laboratoire indépendant et satisfaisant notamment aux exigences suivantes :

  • à l’essai de la norme ASTM B 244, l’épaisseur du revêtement ne doit pas être inférieure à 5 µm ;
  • à l’essai de la norme ASTM B 137, la masse surfacique du revêtement ne doit pas être inférieure à 24g/m², sauf celle du revêtement de la finition intérieure qui ne doit pas être inférieure à 12g/m² ;
  • le revêtement doit présenter un aspect uniforme et être exempt de tout signe de farinage ;
  • à l’essai de la norme ASTM B 136, le revêtement doit être imperméable et exempt de taches ;
  • à l’essai de la norme ASTM B 117, le revêtement doit pouvoir résister à une exposition de 250 heures au brouillard salin (100 heures dans le cas de la finition intérieure) sans qu’il y ait formation de piqûres sur le revêtement ou le métal de support.
Comments are closed.