Imprimer ce chapitre

La présente section a pour but d’expliquer comment est habituellement construit un mur rideau conventionnel. Vous devez consulter un professionnel pour l’élaboration d’un projet de mur rideau.

 

Mise en place

Avant d’entreprendre la construction d’un mur-rideau, vous devez retenir les services des professionnels requis. Vous devez également prendre connaissance des recommandations du manufacturier du système choisi, des dessins d’atelier, des critères de calcul et de conception de l’enveloppe et les spécificités du projet.

 

Le professionnel utilisera un niveau laser afin de déterminer la dimension de l’ouverture à combler en prenant le point haut et bas et calculant le différentiel.  Le calcul de la dimension de fabrication d’un mur-rideau se fait par le professionnel et généralement en allouant un espace d’ajustement, mouvement et déflexion +/-20mm (¾’’) haut et bas et +/-12mm (1/2’’) gauche et droite (à valider avec l’ingénieur en structure en fonction du projet).

image 1

 

Joints mécaniques

Les joints mécaniques sont les jonctions entre meneaux horizontaux et verticaux. Ils doivent généralement être scellés par un mastic d’étanchéité appliquée juste avant l’assemblage des meneaux. Ce mastic doit être appliqué sur une surface continue et être écrasé lors de l’assemblage horizontal et vertical.

Les trous du meneau horizontal qui doivent recevoir les vis le fixant au meneau vertical doivent généralement être remplis de mastic d’étanchéité avant la pose des vis. La face extérieure des joints mécaniques doit être complètement scellée et étanche à l’air et à l’eau.

image 2

Étapes d’assemblage au chantier d’une ossature de mur-rideau conventionnel

Source: Murs-rideaux en verre et métal : Guide des règles de l’art, technologies du bâtiment, SCHL, 2004

ISBN 0-660-96962-9

 

image 3

Application de mastic d’étanchéité à la jonction du meneau horizontal et vertical

Source: Guide du mur-rideau, CEBQ

Toutes ces informations doivent être confirmées par un professionnel.

 

Joints de dilatation

Les joints de dilation des meneaux doivent généralement être étanches et être mastiqués avant l’installation des pannes isolées et du vitrage. Le mastic utilisé doit rester souple afin d’absorber les mouvements.

Les manchons doivent assurer la continuité structurelle et la rigidité des meneaux. La dimension du joint est fonction du mouvement relatif potentiel sous charge vive et à long terme de la structure. Cette dimension doit être coordonnée avec l’ingénieur en structure du bâtiment.

image 4

Toutes ces informations doivent être confirmées par un professionnel.

 

Dégagement du vitrage

Les dégagements par rapport aux rives du vitrage et la largeur de son recouvrement doivent satisfaire aux recommandations du manufacturier des murs-rideaux. Règle générale, un dégagement minimum de 2 mm doit être maintenu par rapport à la surface du vitrage, de façon à s’assurer que le vitrage ne vienne pas en contact avec la face du meneau comme cela pourrait se produire lors de cas de courbure du verre ou lorsque la limite de pointe du verre est proche dans les sections segmentées.

Le recouvrement du vitrage par rapport au meneau doit être suffisant pour que visuellement, l’intercalaire ne dépasse pas la face intérieure du meneau.

image 5

Dégagement du vitrage

Source: Guide du mur-rideau, CEBQ

 

 

Espace entre le panneau et les membrures

L’espace libre entre la rive du verre ou de la panne par rapport à tout élément métallique ne doit pas être inférieur à 3 mm (ou 6mm, à vérifier). Consultez le guide Glazing Techniques de la Flat Glass Manufacturers Association pour plus d’informations.

 

Comments are closed.