Imprimer ce chapitre

Plusieurs matériaux sont utilisés dans la fabrication et la mise en place du Mur rideau. Le présent article a pour but de fournir un aperçu des différents matériaux utilisés et des normes en vigueurs.

 

Acier

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les tôles d’acier doivent être suffisamment ductiles pour permettre toutes les opérations de façonnage nécessaires et doivent notamment aussi satisfaire à l’une des exigences suivantes :

  • être en acier inoxydable;
  • être en acier laminé à chaud et être recouvertes d’un zingage, appliqué par immersion à chaud, dont l’épaisseur est au moins égale au revêtement Z 275 de la norme ASTM A 525M ;

 

Elles doivent notamment être conformes aux normes suivantes :

  • ASTM A 525M Standard Specification for General Requirements for Steel Sheet, Zinc-Coated (Galvanized) by the Hot-Dip Process
  • ASTM A 526M Standard Specification for Steel Sheet, Zinc-Coated (Galvanized) by the Hot-Dip Process, Commercial Quality.
  • ASTM A 527M Standard Specifications for Steel Sheet, Zinc-Coated (Galvanized) by the Hot-Dip Process, Lock-Forming Quality. Qualité pour joints agrafés (ductile pour pilage, G90 maximum)
  • ASTM A 446M Specification for Steel Sheet, Zinc-Coated (Galvanized) by the Hot-Dip Process, Structural (Physical) Quality (feuilles pouvant supporter les contraints structurelles).

 

Les éléments structuraux en acier doivent notamment être conformes aux normes suivantes :

  • CSA S136-94: Cold Formed Steel Structural Members.
  • CAN/CSA-G40.21-M92 : Acier de construction.
  • CSA W48.1-M91 : Électrodes enrobées en acier au carbone pour le soudage à l’arc.

 

La couche de zinc sur l’acier doit être d’au moins 0,4 kg/m², conformément à la norme CAN/CSA G164-M92 , Hot Dip Galvanizing of Irregularly Shaped Articles.   Les retouches doivent être faites à l’aide de peinture riche en zinc conforme à la norme CAN/CGSB-1.181-92, Enduit  riche en zinc, organique, préparé.  Les éléments non exposés à l’air extérieur humide doivent être recouverts d’une couche de peinture riche en zinc de 6 millièmes de pouce d’épaisseur, conforme à la norme CGSB.

 

Un séparateur diélectrique doit être utilisé pour toute pièce d’acier en contact avec l’aluminium. Le séparateur peut par exemple être constitué d’une peinture bitumineuse dont l’épaisseur de la couche de peinture doit être de 0,2 mm minimum et conforme à la norme CAN/CSGB-1.108-M89 Bituminous Solvent Type Paint.

 

Aluminium

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les éléments structuraux en aluminium doivent notamment être conformes aux normes suivantes :

  • CAN3-S157-M83 : Calcul de la résistance mécanique des éléments en aluminium ;
  • ASCE 3342: Suggested Specs for Structures of Aluminum Alloy 6063-T5 and T6.

 

Les désignations ci-contre, la composition et les propriétés mécaniques des alliages d’aluminium correspondent à celles qui ont été établies par l’Aluminium Association. Ce faisant, nous vous invitons à faire les vérifications qui s’imposent auprès des professionnels concernés.

 

Les profilés en aluminium doivent être fabriqués en alliage 6063-T5 ou T6. La limite élastique des profilés en aluminium utilisés pour les meneaux verticaux et horizontaux doit être de 110 MPa pour les épaisseurs de 12,7 mm ou moins.  Aucun élément profilé en aluminium ne doit être d’une épaisseur inférieure à 1 mm. L’épaisseur du revêtement et des éléments en tôle d’aluminium ne doit pas être inférieure à 0,55 mm.

 

Les tôles d’aluminium doivent être fabriquées en alliage 1100, 3003, 3004, 3005, 3105 ou 5005. La limite élastique minimale des tôles doit être de 100 MPa.  Les tôles de parement en aluminium des parties tympan doivent être d’une épaisseur minimale de 2 mm. Celles qui sont situées au rez-de-chaussée et dans des endroits passants ou accessibles doivent avoir une épaisseur minimale de 3 mm. Ces panneaux de parement en tôle d’aluminium doivent être munis de raidisseurs invisibles au verso, de façon à fournir une surface plane rigide, exempte de vagues, lorsqu’on la regarde sous un éclairage rasant. Ces raidisseurs ne doivent pas constituer de pont thermique et doivent être recouverts d’un minimum de 50% de l’épaisseur de l’isolant de la panne métallique.

 

Les murs-rideaux d’aluminium doivent être dotés d’une finition émaillée ou anodisée. Les revêtements de protection émaillés doivent rencontrer les normes AAMA 2603, 2604 ou 2605 Voluntary Specification, Performance Requirements and Test Procedures for Pigmented  (2603), High performance (2604) and Superior Performing (2605) Organic Coatings on Aluminum Extrusions and Panels  tandis que les revêtements anodisés doivent satisfaire à  aux normes AAMA 611-612 Voluntary Specification for Anodized Architectural Aluminum.

 

Les ancrages du mur-rideau à la structure doivent être fabriqués en alliage 6063-T5 ou T6 ou 6351 selon la résistance voulue.

 

Les manchons de jonction ou de renfort aux joints de dilation, changements d’angles, ancrage de châssis, doivent être en alliage 6351-T5 ou T6.  Les manchons peuvent aussi être faits en acier avec séparateur diélectrique.

 

Matériaux de vitrage

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

L’utilisation de vitrage et l’épaisseur minimale du vitrage sont régies par le CNBC et par toute autre autorité compétente. De plus, le vitrage doit, selon la situation, être conforme à une ou à plusieurs des normes suivantes :

·        CAN/CGSB-12.1-M90 : Verre de sécurité, trempé ou feuilleté ;
·        CAN/CGSB-12.2-M91 : Verre à vitre plat et clair ;
·        CAN/CGSB-12.3-M91 : Verre flotté,  plat et clair;
·        CAN/CGSB-12.4-M91 :  Verre athermane;
·        CAN/CGSB-12.8-M90 : Panneaux isolants en verre ;
·        CAN/CGSB-12.9-M76 : Verre tympan ;
·        CAN/CGSB-12.10-M76 : Verre réflecteur de lumière et de chaleur ;
·        CAN/CGSB-12.11-M90 : Verre de sécurité armé ;
·        CAN/CGSB-12.12-M90 : Panneaux de vitrage de sécurité en plastique (si l’indice de propagation de la      flamme est inférieur à 150);
·        CAN/CGSB-12.13-M91 : Verre à motif ;
·        CAN/CGSB-12.20-M89 : Règles de calcul du verre à vitre pour le bâtiment.

 

À titre d’exemple, selon la norme CAN 2-12.9-M76, les panneaux de verre de tympan doivent être en verre renforcé à la chaleur et avoir un module de rupture en flexion moyen de 83 MPa (tolérance ± 14 MPa).  Lorsqu’il s’agit d’un verre simple, l’arrière du panneau de verre tympan doit être muni sur toute sa face d’un film de sécurité collé ou vaporisé servant à maintenir, en cas de bris, les morceaux de verre en place et à éviter leurs chutes en contrebas. La résistance et l’adhésion du film doivent maintenir les morceaux en place sous des forces de vent correspondant à une succion de 300 Pa. (Traduction libre.)

 

Garniture d’étanchéité

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

La norme ASTM C 5009-79 définit les critères minimaux des tests pour les garnitures éponges à cellules fermées, par exemple, le néoprène :

·        Compression : ASTM D 1056 et D 395-B ;
·        Élongation ; ASTM D 412 ;
·        Chaleur ; ASTM D 865 et D 1056 ;
·        Résistance à l’ozone : ASTM D 1149 et D 518-A ;
·        Froid : ASTM D 736 ;
·        Absorption d’eau ; ASTM D 471 ;
·        Résistance au feu : ASTM D 1692 ;
·        Dépôts de pigments : ASTM D 925 ;

 

Les garnitures denses doivent passer des tests identiques et satisfaire à la norme NAMM  SPEC SG-1-70 pour une dureté désirée.

 

Exemples des matériaux acceptables : néoprène, EPDM, silicone, ruban polyisobutylène, vinyle. Pour les applications avec silicone structurale, les garnitures sont généralement en silicone pour éviter les problèmes de compatibilité.

 

Dans tous les cas, tel que spécifié au paragraphe ‘’Compatibilité des matériaux’’, la compatibilité et l’adhésion pour les applications à la silicone structurale doit être validée par des essais entre le scellant structural et tous les substrats avec lesquels il est en contact.

 

Exemples des matériaux acceptables  pour les bandes autocollantes pour vitrage : bande préformée en macro-polyisobutylène avec cale interne continue en caoutchouc synthétique.

 

Vinyle

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Dans la plupart des cas, les composés vinyliques rigides doivent être conformes à la norme ASTM D 4216, classe 1-10154-33-0101, 1-20131-33-0101, ou 1-40121-33-0101 pour PVC et 2-40152-53-0101 ou 2-10152-63-0101 pour le CPVC.

Chaque chiffre de la classification représente une propriété physique minimale ou maximale conformément au tableau de la norme ASTM D 4216.

À l’essai de la norme ASTM D 696, les composés vinyliques rigides doivent présenter un coefficient de dilation thermique linéaire d’au plus 8,0 X 10 ˉ 5 · °C ֿ 1.  Ce coefficient correspond à un changement dimensionnel ne dépassant pas 0,4% pour un changement de température  de 50 °C. Lorsqu’ils sont exposés directement aux rayons solaires, les corps noirs tendent à avoir des températures superficielles plus élevées que les corps blancs. Des mesures spéciales au niveau de la conception peuvent être nécessaires dans le cas des couleurs foncées.

 

Les profilés vinyliques rigides doivent satisfaire aux exigences de la norme CGSB 41-GP-19Ma visant la qualité d’exécution et la stabilité dimensionnelle. Les matériaux constituants et la qualité d’exécution des profilés vinyliques souples utilisés pour le vitrage et les garnitures d’étanchéité doivent satisfaire à la norme CGSB 41-GP-20M.

La résistance aux intempéries des matériaux vinyliques doit être déterminée selon l’article 6.4. Dans le cas des composés vinyliques blancs, les changements de couleur, mesurés selon le système UCS Hunter, doivent généralement être de :

  • 4 < Δ L + 2;
  • 2 < Δ a + 2;
  • 4 < Δ b + 8.

Les matériaux vinyliques doivent être certifiés par le fabricant de vinyle au moyen d’essais effectués par un laboratoire indépendant et démontrant qu’il n’y a aucun changement notable dans la couleur ou la finition de la surface, selon les conditions suivantes :

  • Des profilés vinyliques plats doivent être exposés à l’extérieur selon un angle de 45 degrés face au sud pendant au moins un an conformément à la norme ASTM D 1435 ;
  • les emplacements d’essai doivent comprendre une localité industrielle canadienne (ou Nord-Américaine équivalente) et une localité de l’Arizona ou l’équivalente.
  • Le changement de couleur doit être mesuré conformément à la norme ASTM D 2244 selon les unités du système UCS Hunter (L, a, b).

Bien entendu, vous devez retenir les services d’un professionnel pour obtenir plus d’informations.

 

Mastic d’étanchéité

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les mastics d’étanchéité doivent être compatibles avec les agents d’étanchéité utilisés dans la fabrication des vitrages isolants et avec les autres matériaux avec lesquels ils viennent en contact.  De plus, les mastics d’étanchéité utilisés dans le vitrage et l’étanchéité des murs-rideaux doivent, selon la situation, être conformes à une ou à plusieurs des normes suivantes :

  • 19-GP-5M : Mastics d’étanchéité à un seul composant, à polymérisation chimique (confirmée en 1984)
  • CAN/CGSB-19.13-M87 : Mastics d’étanchéité à un seul composant, à base acrylique, à polymérisation par évaporation du solvant
  • 19-GP-14M : Mastics d’étanchéité à un seul composant, à base de butyl-polyisobutylène, à polymérisation par évaporation du solvant (confirmée en 1984)
  • CAN/CGSB-19.17-M90 : Mastics d’étanchéité à un seul composant, à base d’une émulsion aux résines acryliques
  • CAN/CGSB-19.18-M87 : Mastics d’étanchéité à un seul composant, à base de silicone, à polymérisation par évaporation du solvant
  • CAN/CGSB-19.24-M90 : Mastics d’étanchéité à plusieurs composants, à polymérisation chimique

 

Fonds de joints

Les fonds de joints doivent être constitués de boudins continus, surdimensionnés de 30% par rapport à la largeur du joint, en néoprène, EPDM ou polyéthylène, à cellules ouvertes ou fermées ; des matériaux inertes ne dégageant pas de gaz affectant le produit de masticage.

Comments are closed.