Imprimer ce chapitre

Panne isolée en métal

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Le cas où les pannes constituent le pare-air et le pare-vapeur, les tôles de métal formant la panne doivent être assemblées mécaniquement à l’aide de rivets ou de soudure et être scellées de façon étanche à l’aide d’un mastic d’étanchéité approprié. Toutes les soudures ou surfaces d’acier exposées non galvanisées sont généralement recouvertes d’une peinture antirouille.

La surface horizontale inférieure de la panne doit être inclinée vers l’extérieur (pente de 1:10 au minimum) afin d’évacuer les eaux.

Les tôles doivent être en acier galvanisé, en aluminium, en acier inoxydable ou en un autre matériau pare-vapeur et résistant au feu et à la corrosion. La tôle d’acier doit avoir une épaisseur minimale de 1 mm, conformément à la norme ASTM A 526M. La galvanisation doit avoir une épaisseur minimale de 38,8µm, soit 275 g/m² de zinc pour les deux tranches, conformément à la norme ASTM A 525M. La feuille d’aluminium doit avoir une épaisseur minimale de 2 mm.

L’isolant thermique des pannes doit être bien jointif, hydrofuge et inflammable, être fixé mécaniquement à la tôle par des aiguilles empalant l’isolant, espacées de 300 mm de centre à centre, et être conforme à la norme CAN /CSGB-51.10-92.

La déflexion des pannes sous l’effet du vent ne doit ni entraîner de déformation permanente ou de perte d’étanchéité ni occasionner de contraintes sur les matériaux environnants.

 

image 7

Drainage au bas de la panne

Source: Guide du mur-rideau, CEBQ

 

Panneaux de verre des tympans

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les panneaux de verre de tympan doivent normalement être en verre renforcé à la chaleur et avoir un module de rupture en flexion moyen de 83 MPa (tolérance ± 14 MPa).

 

Lorsqu’il s’agit d’un verre simple, l’arrière du panneau de verre tympan doit normalement être muni sur toute sa surface d’un film de sécurité collé ou vaporisé servant à maintenir, en cas de bris, les morceaux de verre en place et à éviter leur chute en contrebas. La résistance et l’adhésion du film doivent maintenir les morceaux en place sous des forces de vent correspondant à une succion de 300 Pa.

 

Fenestration

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Toutes les fenêtres ou panneaux ouvrants insérés dans un mur-rideau doivent être conformes à la norme AAMA / WDMA / CSA 101 / I.S.2 / A440 North American Fenestration Standards (NAFS).

Vitrage

Les bords exposés du vitrage doivent être finis de façon à ne présenter aucune saillie ni arête vive.

Le vitrage, simple, double, triple ou plus, peut être retenu par différents types de systèmes:

  1. Verre retenu mécaniquement
  2. Verre collé
  3. Verre agrafé (dans le cas d’une structure architecturale vitrée)

Cales d’assise des unités de verres isolants

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les cales d’assise doivent fournir un appui aux panneaux de verre, lesquels doivent permettre de les installer de niveau et au centre de leur cadre. Elles ne doivent ni se déformer sous les charges des panneaux, ni écraser ou marquer la tranche du verre. On peut généralement recommander une épaisseur minimale de 6 mm, en néoprène, EPDM ou silicone, d’une dureté de 85 à 90 Durometer Shore A. La cale en silicone est obligatoire pour les applications à la silicone structurale.

Règle générale, les cales d’assise doivent être au nombre de deux par panneau et être localisées idéalement au quart de la portée du panneau, le huitième de la portée peut être acceptable sans être à moins de 150 mm de la rive d’un panneau de verre. Leur longueur doit être proportionnelle à la surface du panneau, soit 28 mm de long pour 1 m² de panneau, sans être inférieure à 100 mm. Leur largeur doit être égale ou supérieure à l’épaisseur du panneau de verre ou de pierre supporté.  Dans le cas de vitrage à la silicone structurale, au moins la moitié du verre extérieur du vitrage doit être supporté par la cale.  Ainsi la cale pourrait être moins large de la moitié de chacun de 2 verres de l’unité isolée.

Les cales d’assise ne doivent pas obstruer les trous de drainage et de ventilation ou bloquer l’évacuation de l’eau vers l’extérieur et elles doivent être appuyées de telle sorte que les panneaux supportés ne soient pas soumis à des efforts de cisaillement.

 

Cales latérales pour vitrage avec garnitures sèches

Important : Dans le cadre de tout projet de mur rideau, les informations qui suivent doivent être vérifiées par un professionnel.

Les cales latérales pour vitrage à garniture sèche intérieur/extérieur, c’est-à-dire sans silicone structurale, permettent de limiter les déplacements du vitrage isolant dans l’ouverture. Elles doivent normalement être en caoutchouc ou autre matériau non putrescible, non corrosif, de densité moyenne (comprise entre 40 et 60 Durometer Shore A).

Les cales latérales ne doivent pas empêcher l’écoulement de l’eau et la ventilation. GANA recommande de conserver un espacement de 3 mm entre la rive du vitrage et la cale latérale.

Comments are closed.